Select Page

Planifier sa saison Running !

Planifier sa saison Running !
23
Octobre 2018
Sport, Entrainement

Hello, hello :)) J’espère que tu vas bien…

Pour ma part, je suis plus que jamais motivée. Et pour cause…

Après deux mois de farniente, une bonne coupure et une récupération bien consommée, il est temps de retourner mettre les mains (ou plutôt les pieds) dans la gadoue (oui j’aime bien adapter les proverbes).

   

Tu l’ignores sans doute, mais je suis une maniaque des listes et des planifications. Surtout lorsque cela concerne le sport. De ce fait, ce début d’année “scolaire” est pour moi LA période (avec le mois de janvier) idéale pour me lancer de nouveaux défis.  Parce que cette nouvelle saison réserve du lourd… Du très lourd !! tout plein de nouveaux challenges qui vont me pousser dans mes retranchements pour aller chercher toujours plus loin que ce dont je me serais estimée capable.

Et…c’est là qu’une bonne organisation est nécessaire. Que dis-je: VITALE ! Avec toutes ces courses qui te font de l’œil  à droite/ à gauche, tu ne sais vite plus où donner la tête.

Allez, je suis magnanime et je vais te donner toutes mes petites astuces pour attaquer cette nouvelle saison du bon pied !

 

 

I/ ON FAIT LE BILAN !

C’est super important de voir ce qui a fonctionné (ou pas) la saison précédente avec un peu de recul !

En analysant tes réussites mais aussi tes échecs, tu seras plus objectif envers toi-même et tu pourras ainsi voir tout le chemin que tu as parcouru. As-tu réussi tous tes challenges ? As-tu échoué ? Pourquoi? Quel était ton entrainement ? Es-tu prêt à passer aux étapes suivantes ? oui/non?  Qu’est-ce que tu pourrais améliorer ? Tes forces/points faibles ?

Et pour moi ? Cette saison, je compte majoritairement travailler en volume mais aussi en D+ aux vues de mes objectifs 2019. Je ne mets également pas de côté le travail à vélo où je compte intégrer plus de fractionnés en côte mais aussi beaucoup de travail en descente parce que je suis TRÈS lente… comme un escargot ^^ !

 

II/ QUI DIT NOUVELLE SAISON DIT: NOUVEAUX OBJECTIFS ET…. NOUVELLES COURSES !

Une fois le bilan réalisé, il est temps de tourner la page et de se focaliser sur cette nouvelle saison qui démarre. Alors ?  Qu’est ce qui te fait envie cette année?  Un premier 10 km ? un marathon ? Et pourquoi ne pas délaisser un peu la route pour s’essayer au trail? Ça pourrait être chouette non ? Court, long ou carrément ultra, il y en a pour tous les goûts !

Attention cependant à ne pas te fixer des objectifs trop “accessibles” ou au contraire complètement infaisables. Tu risques dans un cas de vite t’ennuyer et dans l’autre, de vite te sentir découragé .

Et pour moi ? Pour ma part, j’aime bien faire évoluer mes objectifs par rapport à ceux de la saison précédente. Par exemple, je me suis mise au triathlon en 2018. J’ai déjà participé à deux triathlon M et le 16 septembre j’ai pris le départ de la première édition de l’Ironman  70.3 de Nice…Petit indice sur l’objectif 2019? ;))

Ah oui, j’oubliais ! Petit tips en matière de dossard : scrute bien le début des inscriptions des courses qui te font envie et inscris-y toi le plus rapidement possible. Outre le fait que tu pourras sauver pas mal d’argent ( le prix des dossards augmente par palier selon la période de l’année) , le fait d’avoir payé t’engagera et te poussera à bien t’entrainer pour venir à bout de ton objectif. Avoue que ça te ferait plutôt mal aux fesses de jeter 600 euros par la fenêtre juste parce que tu as la “flemme” d’aller faire ta sortie longue !

 

III/ METS TOI EN MODE ACTION !

Ça y est ? Tu as trouvé la course de tes rêves? Celle qui te fera vibrer et te motivera à te dépasser à chaque entrainement ? Trop Top !!

Maintenant y a plus qu’à ! Il ne te reste plus qu’ à planifier tes séances. Lundi: Natation ? Mardi: Vélo ? Et si mercredi on faisait un peu de fractionné ?

Évidemment, adapte tes séances à tes objectifs. Reste vigilant quant au surentrainement! Lorsqu’on a la tête dans le guidon, on manque parfois d’écoute envers son corps et il nous le fait vite ressentir: De petits bobos peuvent vite faire leur apparition (ex: périostites, contractures…). S’ils ne sont pas forcément graves au premier abord, si ces symptômes sont négligés et/ou ignorés, ils peuvent  provoquer des blessures bien plus graves (ex: fractures de fatigue…) et complètement ruiner à la fois ta prépa mais aussi ta santé donc ne rigole pas avec ça…

Si tu es un peu perdu, je te conseille vivement de faire appel à un coach ou à quelqu’un de ton entourage plus expérimenté qui pourra te conseiller au mieux.

Par ailleurs, planifier tes entrainements permettra de te garder motivé puisque chaque entrainement interviendra selon une organisation précise que tu auras mis en place. Comme tu n’envisagerais pas de zapper le brossage de dents quotidien, ta séance fait partie intégrante de ta journée.

Et pour moi ? Je me suis constituée un planning sous forme de tableau qui référence toutes mes sorties mais aussi  mes séances de hiit et de renforcement musculaire. Pour mieux m’y retrouver, j’y ai mis de la couleur, afin d’avoir une bonne vue d’ensemble sur le nombre de séances, que j’ai dans chaque discipline sur toute la semaine. Je te vois venir: mais Célia: comment planifier son entrainement? Pas de panique !! Même si je n’ai pas la science infuse,  je te réserve un article sur le sujet pour les semaines qui viennent.

 

IV/ PAS D’IMPASSE SUR LE RENFO…

Souvent la bête noire de nombreux sportifs d’endurance, le renforcement musculaire est pourtant hyper important  et même un indispensable dans ta prépa. Non seulement il permet d’éviter les blessures mais aussi d’améliorer ta posture au quotidien. Sympa non? Et pas forcément besoin d’aller pousser à la salle comme un bourrin! Il existe pleins de bons petits exos très gratinés au poids de corps.

Et pour moi ? Afin de compléter mes séances de cardio longs, j’ai depuis quelques temps intégré le hiit au poids du corps à ma routine PPG (Préparation Physique Générale). En plus d’être très efficace. Les séances sont relativement courtes mais très intenses. Idéal pour les journées où on a pas trop de temps ou pour se lever du bon pieds. Je pratique également la musculation avec des charges pas trop lourdes histoire de gagner en force et (un peu) en volume musculaire… Et oui ! Même si je fais de l’endurance, je n’ai pas envie de trop fondre.

V / MAIS DU REPOS QUAND MÊME !

S’entrainer, ne rien lâcher, aller au bout de soi et de ses séances, c’est bien mais en tirer le maximum de bénéfices c’est mieux !  Pour cela, rien de tel qu’une bonne récupération après l’effort. Si tu la négliges, tes performances risquent vite d’en prendre un coup et ton moral aussi. Donc écoute ton corps, et vas-y progressivement.

Et pour moi ? Dans mon plan d’entrainement, j’ai bien sûr prévu des temps de récupération. Surtout après les séances de course à pieds qui seront, pour certaines, très très longues et donc très très traumatisantes pour les articulations… Je pense notamment aux séances sur route mais aussi de trail lors de sublissimes descentes dans les cailloux… Heureusement,ma pratique du triathlon me permet également de faire des entrainements croisés, moins sollicitant pour ces dernières.

 

VI / MENS SANA IN CORPORE SANO !

Oui, je sais, je sais, l’été est passé par là, les apéros en bord de mer aussi ! Pourtant tout le monde te le dira: lors d’une prépa physique, l’hygiène de vie, c’est essentiel. Ainsi, un sommeil qualitatif  t’offrira une meilleure récupération, et une bonne alimentation fournira à ton corps du bon carburant indispensable à son fonctionnement…. même si bien sûr de temps à autre tu peux quand même t’accorder un petit plaisir ;))

Btw, petit rappel : Lorsque tu fais du sport, tu évacues beaucoup de toxines… Ce serait idiot d’en ré-ingérer en te tartinant de produits chimiques, tu ne crois pas ? Du coup, je t’encourages  vivement à te tourner vers des produits naturels et bio (que ce soit pour les produits alimentaires, d’hygiène/soins et maquillage….) ou encore mieux, tu peux les confectionner toi même avec tes petites mimines :))

Et pour moi ? Pour ma part et cela depuis toujours, j’ai ce qu’on appelle, une vie de poule… ! Je suis debout aux aurores mais dès 21h30 je commence déjà à bailler. Niveau alimentation, je mange majoritairement des fruits et des légumes et extrêmement peu de produits transformés (sans frustration). Je me maquille très peu et niveau soin comment te dire que je fais pas mal dans le minimalisme. Un savon de Marseille, de l’huile, un peu d’aloé vera et roule !!!

 

VII/ PARTAGE, PARTAGE PARTAGE !

En fonction de la course que tu prépares, ton entrainement va te prendre BEAUCOUP, BEAUCOUP  de temps. Et il est certain, qu’à un moment donné tu vas être amené à faire des choix… Verre avec les potes, ou séance natation ? Ciné avec le chéri ou sortie longue vélo ?

S’il est important de tenir son rythme, arrange toi quand même pour dégager  du temps pour tes proches. Il y aura des moments où tu auras des doutes, des moments où tu auras  envie de tout arrêter et c’est dans ces moments là qu’on a le plus besoin de son entourage. Prend garde aussi à ce que ta prépa ne te fasse pas “rater” des moments de vie inoubliables que tu pourrais regretter ensuite. Implique ton entourage dans le process’. Même s’ils ne sont pas sportifs et que tu as le sentiment qu’ils ne comprennent rien à ta vie. Parce que le jour J, ils seront là. Le jour de ta course, quand tu te dépasseras devant eux, ils seront tes premiers supporters. Et ta réussite, ce sera votre réussite à tous !

Et pour moi ? Je t’avoue que c’est sur ce point que j’ai le plus à travailler, notamment avec mes amis et les personnes extérieures… En effet, j’ai beaucoup l’habitude t’entendre des moqueries sur mon mode de vie qui peut paraître assez rigide et discipliné… Je ne compte même plus le nombre de fois où l’on m’a dit que ce que je faisais ne servait à rien à part souffrir, que j’en faisais trop, qu’il valait mieux boire des mojito sur la plage, que j’étais une grande malade etc. etc.

Heureusement, j’ai aussi la chance d’avoir une famille en or avec des parents qui, même s’ils s’inquiètent parfois, ne me comprennent pas toujours, m’encouragent à poursuivre mes rêves et à me battre pour ce que je veux.  Et c’est le plus important.

J’espère que ces quelques astuces pourront t’aider à planifier ta saison. Si jamais j’en ai oublié certaines, n’hésite pas à me compléter en commentaire. En attendant, je te souhaite une bonne prépa !

A très vite !

Lady Run Alive

2 Comments

  1. Modigliani

    Bonjour
    C’est génial. Y a plus qu’à maintenant. Dans tous les cas, de très bons conseils.

    Réponse
    • Célia Lipinska

      Hello, hello !! Merci pour ton retour, ça fait super plaisir !! Bon courage pour ton futur objectif.

      Réponse

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscription